Oui, il était temps, je sais !

Je suis bien installée, j'ai rangé tout mon matos de cuisine, mon ordi presque tout neuf marche très bien (et reconnaît l'appareil photo sans problème), avoir de l'espace (je dirais dans les 14 m2) en cuisine me donne envie de me remettre aux fourneaux, la luminosité de l'appart permet de faire des photos bien nettes sans flash (car il faut dire que j'étais obligée d'allumer la lumière toute la journée dans mon ancienne cuisine, et la moitié du temps dans le salon...) etc... donc, je n'ai plus d'excuse pour ne pas publier de nouvelles recettes.

Et si on se disait qu'on ferait une semaine "pouvoir d'achat" avec des petites recettes faciles et économiques ? Bon, moi, j'ai plutôt l'impression que toutes ces fameuses histoires de pouvoir d'achat, c'est le meilleur moyen pour les magasins d'augmenter tous leurs prix (ah ben non, c'est pas de notre faute, vous avez vu à la télé, c'est tout le monde pareil...) ce qui fait que par exemple, j'ai déserté les rayons de Leader Price (sauf pour le lait de coco et les steacks hachés surgelés), pour ceux de Leclerc car bizarrement oui, c'est moins cher (sauf pour le lait de coco, et les steacks hachés premier prix, qui sont moins chers mais dégueulasses, ou les Charal super moelleux, qui sont encore plus dégueulasses, et les soupes en brique premier prix, qui ont fini dans l'évier...). Mais bon, vu que je continue à acheter mes légumes au marché et à n'acheter quasiment que des produits de base (fini la soupe en brique !), on s'en sort plutôt bien.

Allez, en avant pour la recette. Attention, âmes sensibles s'abstenir, certains ingrédients (enfin un en particulier) ont tendance à rendre certaines personnes hystériques, surtout quand je dis que j'en mets dans la vinaigrette (alors que c'est délicieux, surtout avec un peu de parmesan) parce qu'un drôle d'a priori règne sur cet aliment maudit ... le ketchup. Donc, si vous stressez à l'idée d'employer le ketchup en cuisine, copiez cette recette sous Word, et utilisez la fonction "remplacer" (si chère à la traductrice que je suis) pour remplacer "ketchup" par "coulis de tomate + sucre + vinaigre"...

Sauté de porc aux pommes de terre et carottes (pour deux, avec des restes pour le soir dont vous pouvez faire une autre recette que je donnerai suite à celle-ci)

M_lanie_et_Niall_22_ao_t_2008_001

- du sauté de porc (environ 400 g, je crois)
- une petite dizaine de pommes de terre de taille moyenne
- cinq ou six belles carottes
- un oignon
- deux gousses d'ail
- deux grosses poignées de champignons de Paris
- une c à s de moutarde forte
- une c à s de ketchup épicé
- une c à s d'estragon émincé (surgelé pour moi, c'est quand même bien pratique)
- sel, poivre, huile, eau

Enlever les bouts de gras qui dépassent trop du sauté de porc (et recouper les morceaux si vous les trouvez trop gros, en même temps, il ne faut pas qu'ils soient trop petits, comme la cuisson est plutôt longue). Eplucher les carottes et les pommes de terre, les couper en morceaux pas trop gros (enfin, ça dépend du temps que vous avez à consacrer à la cuisson). Peler l'oignon et le couper en quatre, peler les gousses d'ail et les couper en deux.

Mettre un peu d'huile au fond de la cocotte et faire revenir la viande jusqu'à ce qu'elle soit saisie sur toutes les faces. Ajouter l'oignon, l'ail, les pommes de terre et les carottes, puis couvrir et laisser cuire une bonne vingtaine de minutes.

Dans un bol, mélanger le ketchup, la moutarde, le sel, le poivre et environ un demi-verre d'eau chaude. Arroser la viande et les légumes avec cette préparation, bien mélanger, ajouter également les champignons (frais, en boîte, surgelés, comme vous voulez).

Laissez cuire encore une bonne vingtaine de minutes (voire plus, si vos légumes sont coupés gros, ou moins s'ils sont coupés très fin).

Au moment de servir, parsemez d'estragon (ou de persil pour être plus classique). C'est pas simplissime ça ? Et quand je vous dis "recette économique", c'est parce que le sauté de porc, ça ne coute pas les yeux de la tête (quelque chose comme 5,50 € le kg), et qu'en plus il y en a assez pour trois, ou pour faire la recette suivante le soir ou le lendemain :

Hachis parmentier express aux restes divers d'hier d'hiver... (sans photo, désolée, pourtant c'était très joli)

- un bon bol de restes de sauté de porc, avec carottes, pommes de terre, champignons etc. (il vaut mieux qu'il reste quand même pas mal de viande, parce qu'avec seulement des pommes de terre, ça risque de faire doublon avec la purée)
- un bol de reste de sauce tomate maison, avec boeuf haché, champignon, ail, oignon, tomates...
- un sachet de purée déshydratée (oui, je devrais avoir honte, mais même pas)
- du lait, de l'eau et du sel pour la purée honteuse susnommée
- un peu de chapelure, ou d'emmental râpé, ou les deux

Préparer la purée déshydratée comme sur le mode d'emploi. Passer le reste de sauté de porc au mixer. Mélanger ce reste mixé avec le reste de bolognaise. Mettre une couche de purée au fond d'un plat allant au four. Recouvrir d'une couche de mélange de restes, puis d'une couche de purée. Faire des jolis dessins à la fourchette sur la surface de la purée, saupoudrer d'un peu de chapelure ou d'emmental et mettre au four à 250° pendant une quinzaine de minutes.

Et oui, franchement, c'est très bon !

... alors, sept mois d'attente pour une recette, c'est pas trop dur ?