Figurez-vous que ma petite soeur est à Istres en ce moment, et comme elle nous a fait la plus adorable petite nièce qui soit, j'ai cédé quand elle m'a négligemment dit : "je mangerais bien des sushis".

Et donc, j'ai passé une heure lundi à chercher les ingrédients qui ne "craignent" pas : harengs fumés, filets de sardines marinés, avocat, mangue, crevettes cuites, riz rond...

... puis j'ai passé mon lundi soir à découper des carottes, navets, aubergines et concombres pour faire des décorations...

photo_086

... je me suis levée tôt mardi matin pour faire cuire un kilo de riz (oui, mon frère venait aussi manger!), découper légumes et poissons, faire un tour sur le marché et acheter du saumon et des coquilles st-jacques tout frais, plus des fraises et des kiwis pour le dessert, découper le saumon, ouvrir les coquilles st-jacques (c'était la première fois que je faisais ça, et je m'en suis pas mal sortie) les laver et les découper, faire des boulettes de riz, assembler des sushis, rouler des makis, préparer une salade de fruits... et tout ça avant midi!

Pour une table basse (achetée chez Ikéa, dimensions 90 x 60 cm) :

- un kilo de riz rond
- 6 à 7 feuilles de nori (j'ai pas compté!)
- un demi concombre
- une demie mangue
- un avocat
- une tomate
- deux filets de hareng fumé
- quatre filets de sardine marinés
- 400 g de grosses crevettes roses cuites
- deux coquilles st-jacques (pour le corail, une recette demain ou après-demain)
- un beau filet de saumon
- six bâtonnets de surimi
- du wasabi
- sel, sucre, vinaigre de riz
- sauce soja spécial sushi
- gingembre mariné

Alors là il faut s'armer de patience! La recette est très simple : il faut cuire le riz avec deux cuillères à soupe de vinaigre de riz, deux autres de sucre et une petite de sel (en deux fois, c'est mieux, et au cuiseur à riz).

Puis il faut couper tout ce qui va sur les sushis en lamelles, d'environ 2,5 cm sur 3,5, et tout ce qui va dans les makis en bâtonnets. Une exception, les crevettes, qu'il faut entamer au milieu et aplatir au couteau pour les mettre sur les sushi, et laisser telles quelles dans les makis.

Après on fait des boulettes de riz, on y met une toute petite touche de wasabi et on colle un morceau de saumon, une crevette, un morceau de hareng ou de sardine, une lamelle de coquille st-jacques... au choix. Pour que ce soit plus joli, on entoure d'une ceinture de nori.

Pour les makis, on pose une feuille de nori sur le makisu (un set de table en bambou, en gros), on écrabouille du riz avec le côté de la main pour recouvrir finement tout la surface, on pose par dessus la garniture (mangue, concombre, hareng, saumon, crevette, avocat, surimi) et on roule. Puis on découpe avec un bon couteau sans dent et mouillé.

Comme il reste beaucoup de crevettes et qu'on est un peu maso, on prépare de jolies verrines tomate, mangue, avocat, crevettes, qu'on assaisonne avec de la sauce nems et qu'on parsème de ciboulette.

On décore les assiettes avec les fleurs et les triangles de légumes préparés la veille. On remplit de petits ramequins de sauce soja et de gingembre mariné. On met tout sur la table et on s'écroule de fatigue sur le canapé. Et puis on n'a plus faim, parce qu'on est crevé et qu'on a mangé tous les bouts de makis des côtés (ceux qu'on doit enlever parce qu'ils sont moches).

photo_088photo_089photo_098photo_097photo_093

Pour ceux qui s'inquiéteraient de notre ligne, oui, il y en avait trop, et c'était très bien, comme ça nous avons eu notre repas du soir tout prêt (donc les proportions sont pour six gros mangeurs!)