Mon homme adore le bo bun, il en prend toujours en entrée quand nous allons au restaurant vitenamien (et en plat principal, c'est toujours des fruits de mer, et toujours sur plaque...). Je n'ai malheureusement pas encore le matos pour faire des plats sur plaque (un bon boeuf sur plaque maison, ça doit être sympa), mais je touche mes billes question bo bun, et ce n'est pas mon homme qui s'en plaindra.

Enfin, il y a quand même un truc qui me chiffonne, c'est le nom. Je sais que bo, c'est boeuf, et que bun, c'est vermicelles, jusque là pas de problème (enfin, j'espère!).

Dans les restaurants, quand on rajoute des nems, on appelle ça nem bo bun ou bo bun nem, et même nem bo bun gia (ça je suis moins sûre) quand on ajoute des crevettes.

Mais quand je tape nem bo bun ou bo bun nem sur google, je ne tombe que sur des sites français! Pas un seul en vietnamien. Serait-ce un truc de restaurateurs français d'origine vietnamienne?

Mes trois mois d'apprentissage de la langue vietnamienne à la fac ne me seront hélas d'aucun secours (tout ce que je sais encore dire, c'est "je vais voir un film français", "je t'aime", et "je mange des nems").

En tout cas, mon nem bo bun gia d'hier, ou quelque soit son nom, bien que sans doute pas très traditionnel (parce que comme d'habitude, j'ai fait avec ce que j'avais), était délicieux et photogénique, ce qui me change des spaghetti (qui ne sont que délicieux)!

Le bo bun, c'est facile, mais il faut être organisé et avoir un peu de place dans sa cuisine, sinon ça peut devenir galère. Le plus important, c'est de préparer tous les ingrédients et de sortir tous les ustensiles à l'avance.

Photo_092

Ingrédients pour deux personnes, en plat unique (ou pour une personne en entrée, si cette personne est mon frère):

- un demi-paquet de vermicelles de riz
- 50 à 100 g de viande de boeuf maigre
- 4 nems
- 4 crevettes
- 2 carottes
- la moitié d'un petit concombre
- un petit bout de poivron rouge
- 1/4 d'oignon
- 1/2 échalote
- une quinzaine de feuilles de menthe
- quelques feuilles de coriandre
- quelques feuilles de persil plat (on peut aussi mettre du basilic)
- des échalotes frites et de l'ail frit (normalement je ne mets que de l'oignon frit, mais je n'en avais plus)
- un peu d'huile d'arachide
- un peu d'huile de sésame
- sauce nems
- une poignée de cacahuètes non salées (je n'en avais plus, dommage)
- un peu de gingembre moulu
- un peu de sauce soja

S'ils sont surgelés, mettre les nems à cuire à four chaud. Sinon, on les fera revenir en même temps que la viande.

Mettre à bouillir une grande casserole d'eau. Préparer une grande bassine d'eau froide, et un égouttoir.

Râper ou découper finement les carottes, le concombre et le poivron.

Découper la viande en lamelles.

Emincer l'oignon et l'échalote.

Ciseler les herbes.

Concasser les cacahuètes.

Disposer les légumes (pas les herbes) sur un côté de l'assiette ou du bol (on peut aussi les mettre au fond, mais alors ils ne seront plus croquants).

Remplir deux petits bols de sauce nems.

Mettre les vermicelles dans l'eau bouillante.

Mettre un peu d'huile d'arachide et quelques gouttes d'huile de sésame dans une poêle. Faire revenir les crevettes et les oignons. Au bout d'une minute, rajouter les lamelles de boeuf. Mettre quelques gouttes de sauce soja et saupoudrer de gingembre moulu, retourner la viande pour la faire colorer, et l'enlever très vite du feu.

Egoutter les vermicelles et les plonger quelques secondes dans l'eau froide (pour éviter qu'ils ne collent).

Couper les nems en morceaux.

Disposer les vermicelles dans les assiettes, poser par dessus la viande, les crevettes, les nems et et les oignons, parsemer d'échalote crue, d'échalote et d'ail frits, d'herbes et de cacahuètes.

Il faut aller vite pour que rien ne refroidisse. Servir immédiatement. Chacun ajoutera de la sauce nem à son goût.

Photo_095

Photo_097

Photo_098

Photo_099

Cela fait beaucoup de photos, mais pour une fois que je fais un plat photogénique, je ne vais pas me priver!