Et oui, peut-être cela ne vous aura-t'il pas échappé, je n'ai rien écrit depuis mercredi. Mais why, je vous le demande?

- J'ai écrit un post qui ne sera publié que le 23/5 pour blog'appétit (fraises et asperges)

- J'ai complètement oublié de prendre en photos la plupart des plats que j'avais préparés jeudi soir (bisque bisque rage)... Ben oui, quand on passe une soirée sympa entre amis, on ne pense pas forcément à tout photographier (n'en déduisez pas que je passe des soirées pas sympas avec mon homme)

- J'ai un peu bossé, quand même, pour gagner des sous...

- Les résultats du Capes sont tombés vendredi, et je ne l'ai pas loupé lamentablement, non, non, non, je pense que je devais être la meilleure des recalées, vu que la note barrière était fixée à 30,25 et que j'ai eu 29,75... Je vous laisse en conclure ce que vous voulez. (Ca peut se mettre sur un CV, raté l'admissibilité au capes pour 1/2 point?)

- Continuons sur les bonnes nouvelles, le boulot que je devais faire cet été (et qui m'a valu le plus fantastique coup de soleil jamais vu sur la promenade des anglais) va sûrement me passer sous le nez pour cause d'employeur potentiel qui ne sait pas lire un CV...

- Mes vacances en Chine au mois de juin sont plus que fortement compromises, pour cause de dates de congés toujours pas confirmées par l'employeur de mon homme, et de billets d'avion qui augmentent de jour en jour...

- Ca fait quatre jours que nous dormons encore plus mal que d'habitude pour cause de retour de moustiques veules, voraces et vrombrissants (vous remarquerez la superbe allitération en v, ainsi que la progression dans la longueur des syllabes des adjectifs employés, qui semblent décrire le manège incessant des nano-volatiles à dard, dans un style subtil digne de mes meilleures rédactions de classe de troisième)

Malgré tous ces ces problèmes (et encore, je ne rajoute pas tous les problèmes récurrents de "je me coupe", "je me cogne", "je fais des gaffes", et bien évidemment mon problème number one : "j'ai les pieds plus larges que longs", problème extrêmement difficile pour lequel je n'ai aucune solution...), je n'ai pas opté pour le suicide par pendaison, balle dans le coeur, coupage de veine, overdose de vitamines C, arrêt de la respiration jusqu'à ce mort s'ensuive... mais j'ai décidé de reprendre du poil de la bête (ce sera bébé phoque pour moi, tellement doux).

file0004

Et donc, une avalanche de messages va déferler sur ce globe (comme dit ma maman, qui ne sera pas tout de suite extrêmement choquée par le dessin ci-dessus, vu qu'elle est à Venise, où il y a grève des vaporetti).